Séance du dimanche 23 avril 1871

Journal Officiel de la République Française. Séance du 23 avril 1871.

[…]
Le citoyen Vallès. Je demande la parole. Citoyens, je voudrais bien que les membres de la Commune puissent entrer partout, puissent même forcer les portes quand il s’agit de l’intérêt général et de l’honneur républicain.
Le citoyen Miot. En ce qui concerne les prisons, il en est autrement. Ainsi, un individu pourrait se revêtir des insignes d’un membre de la Commune, pénétrer dans une prison avec de mauvaises intentions. Le citoyen Rigault a donné l’ordre de ne laisser entrer que sur un ordre émanant de lui. Faites une demande à Rigault.
Plusieurs membres. Et les cartes ?
Le citoyen Vallès. Je demande qu’on constate qu’un membre de la Commune pourra entrer dans une prison à toute heure.
Le citoyen Amouroux. Je crois que pour entrer dans une prison, il faut avoir des motifs sérieux; mais (bruit)… il faut que celui qui est au secret y reste; nous sommes en guerre, il faut être sévères.
Le citoyen Arthur Arnould. Non, non, il n’y a pas de secret, c’est un reste de barbarie auquel nous devons mettre un terme. (Oui! oui!)
Le citoyen Dupont. Le gardien de la prison devra prendre le nom de celui, qui est venu.
Le citoyen Theisz. Quant à la question du secret, il y a beaucoup de membres ici qui savent à quoi s’en tenir, et il est facilement violé. Tout membre de la Commune qui entrera dans une prison assumera toute la responsabilté de son action; mais il faut dire dans l’Officiel que nous sommes des magistrats municipaux et que nous avons quelques droits à être écoutés.
Le citoyen Ranvier. Il y a deux questions différentes et qu’il faut bien distinguer.
Le citoyen Durand. Je demande à ce que l’on donne à tous les membres de la Commune la faculté de visiter toutes les maisons de détention.
Le citoyen Miot. je demande à ce que l’on vote l’ordre du jour pur et simple sur les conclusions du rapport. (Les conclusions sont adoptées. On passe à la nomination d’une commission de trois membres.)
Le citoyen Vallès. Je tiens à vous signaler l’importance qu’il y a pour nous à visiter les prisons, car je puis signaler moi-même aux délégués tel cas particulier que j’aurai découvert.
Le citoyen Miot. Le but de notre proposition avait trait à un cas spécial; maintenant, si vous voulez étendre notre mandat, nous acceptons.
Le citoyen Varlin demande à ce que l’on nomme un autre membre que Beslay, qui est souffrant.
Le citoyen Miot. Vous pourrez choisir tel membre que vous voudrez.
Le citoyen Amouroux. Je ferai remarquer que nous n’avons pas de nouvelles, depuis trois jours, de Lefrançais ni de Gambon. Ils devraient nous avoir fait un rapport.
Le citoyen Vermorel. Oudet avait été nommé par la commission exécutive pour aller à Passy; maintenant que Longuet est nommé dans cet arrondissement, il remplacera les citoyens Lefrançais et Gambon.
Le citoyen président (Protot). Il y a un membre à nommer en remplacement du citoyen Beslay comme inspecteur des prisons. Je mets aux voix la proposition de Vallès, ainsi conçue: «Tout membre de la Commune pourra visiter les prisons et tous les établissements publics.» (Adoptée à l’unanimité.)
[…]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s